L'entretien au naturel : Le jardin est vivant !

entretien du jardin au naturel

Le jardin est vivant !



Tout, dans un jardin, pousse, grandit, se développe. Un entretien régulier est nécessaire pour qu'il reste maîtrisé sous la forme que l'on choisit.




Mais un des problèmes de nos jardins est que nous taillons et tondons en évacuant à la déchetterie, sans jamais rien apporter au sol en retour.
Plus de feuilles mortes pour renouveler l’humus qui se dégrade lentement !
Et sans humus, le sol se compacte et s’appauvrit, et les plantations ne fleurissent plus ou tombent malades, le tendre gazon se fait remplacer par des espèces moins exigeantes ou mieux adaptées, telles la renoncule ou des graminées coriaces.

Ainsi, je préconise le broyage et la réutilisation de tout ce que je coupe : le gazon n’est pas ramassé et se décompose en quelques jours, et les branches taillées sont broyées pour être utilisées en paillage au pied des haies ou dans les massifs.
Moins besoin d’arroser ou de désherber, le bon humus est renouvelé et une vie microscopique de qualité peut à nouveau aider le jardin à être dynamique.
Il est également possible de réutiliser les déchets pour créer des sources de vie : compost pour potager, abris pour insectes, oiseaux ou hérissons à base de bois et branches coupées !

entretien du jardin au naturel • L’entretien éco-responsable se réalise dans le respect de la vie et de la terre :

Un des problèmes écologique de ce début de siècle est que nous retrouvons partout (eau, alimentation, air) des pesticides hautement dangereux pour la santé.
Dangereux et inutiles car n’atteignant que partiellement les plantes, et ne se dégradant pas si vite que cela dans l’environnement.

En réponse à cela, je refuse l’utilisation de produits toxiques de désherbage, ceux-ci détruisant la vie microscopique du sol (micro-faune, bactéries, champignons) essentielle à un bon équilibre du jardin.

J’utilise alors la binette, ou des aménagements limitant le désherbage.
Il s’agit de maîtriser le jardin, non de le dominer en éradiquant la vie spontanée.




• L’entretien éco-responsable : une taille naturelle :

Une plante, année après année, grandit et occupe de plus en plus d’espace.
Il arrive bien souvent qu’elle occupe plus de place que prévu, et il devient alors nécessaire de la tailler. Deux principes me guident alors dans mon travail :

La Fougère Bleue : taille de vos arbres Eco-Responsable - Une taille d’entretien
adaptée :


Elle est basée sur une analyse et une compréhension des différents types de ramifications du végétal, ainsi que de leur période et fréquence de taille. Elle est conçue pour garder les végétaux dans la meilleure santé possible en réduisant le stress inhérent à toute coupe. Une taille de haie, ou tout arbuste du jardin bien menée permet de plus de réduire le volume de déchets verts à recycler, ainsi que le temps de travail nécessaire à l’entretien du jardin.

- Une taille esthétique :

La structure ramifiée des plantes compte parmi les plus beaux spectacles que l’on peut trouver dans la nature. La contemplation des vieux arbres conduit au calme et à la méditation, je cherche alors à reproduire leur architecture ou leur esthétique dans les jeunes arbres de mes jardins. Pour cela je me base sur les traditions orientales de taille (arbre en nuage, bonzaï,…) et le travail et l’expérience de Francis Hallé et de Claude Le Maut, qui amènent le jardinier à faire de l’arbre une vivante sculpture.



• Des mauvaises herbes dans mon assiette ! 

des mauvaises herbes dans mon assietteSaviez vous que l’on peut manger la plupart des herbes qui envahissent nos beaux massifs, et contre lesquelles nous nous acharnons souvent en vain ?

Et si nous les mangions ?

Orties, pissenlits sont encore connus, mais la berce et la consoude, et les cardamines, chénopodes, aulx sauvages, mâches rustiques etc ... ?

A la découverte des plantes sauvages comestibles, je propose des balades ou l’on déguste légumes oubliés, salades spontanées ou fleurs des champs ...

Prochaines sorties (si tout va bien) :

Sur le site de Coat Ermit avec la maison de l’Estuaire de Plourivo, , les jeudis 9 et 23 juillet, et 6 et 20 août 2015.

Contactez moi pour les horaires !




Veuillez patienter pendant le chargement ...